Inauguration des 7 roues au GOR : 16 MAI 2015

        

                                               

Programme de la manifestation:

Accueil en musique

10h00  -  Allocutions

1)    Mme Chantal Graef – Sauvegarde du lieu et Association du Gor du Vauseyon

2)    M. Alain von Allmen – Les roues et la Fondation des Moulins du Gor

3)    M. Marcel Garin, concepteur du projet – Aspects techniques

4)    M. Claude Frey, ancien conseiller communal et ancien président du Conseil National

5)    M. Eric Flury, président du Grand Conseil

6)    M. Thomas Facchinetti, conseiller communal de la Ville de Neuchâtel

11h00  -  Apéritif

11h30  -  Visite guidée du site pour les officiels

 

Dès 13h00, la fête continue dans le Gor par la Journée Suisse des Moulins avec la possibilité de se restaurer : saucisses grillées, pâtisseries maison préparées par les membres de la Fondation des Moulins du Gor et de l’Association du Gor du Vauseyon.

Ce que nous fêtons:

 

TOUTES les ROUES sont en PLACE

Les 5 roues dites de Lilliputien:

  • ROUE DE FERENBALM : à palettes incurvées

                                            

Située au bord de la rivière et adossée à un cabanon, cette roue ( Ø 3m / largeur 0,5m ) est la copie  grandeur ½ de celle de la scierie Stucki, construite en 2011 par Peter Stucki, scieur à Ferenbalm / Rizenbach ( en limite BE et FR).

La roue à palettes incurvées de type Poncelet  (précurseur technique de la turbine par son rendement), est emprisonnée dans son amenée d’eau. Elle  permet – sans électricité - d’actionner une pompe Vogel installée dans le cabanon afin de  remonter de  8m une partie de l’eau puisée dans son chenal de fuite, au-dessous d’elle. On peut ainsi remplir la cuve de 2000 litres au niveau du Pavillon d’Information, pour  faire tourner les roues de Schnottwil et de Ferreyres, même en période d’étiage.

  • Les deux Roues de Corcelles / Moutier : qui tournent en sens contraire

                                    

Fidèles copies grandeur ½ de celle du Musée du Martinet à Corcelles  / Moutier dans le Jura Bernoiselles ontétéconstruites par le menuisier-charpentier du village, Jean Habegger, sur le modèle de celles qu’il a remplacées en été 1996 « au lieu-dit leMartinet ».

Mises en place au printemps 2014, deux roues à augets ( Ø 1,14 m / largeur 0,60 m chacune) tournent en sens contraire.

La roue en amont  reçoit son eau par-dessus ses augets à partir d’un « ajutage », une buse dirigée après l’axe de la roue de Lilliputien,  pour faire  tourner « la grande meule ».

L’ajutage de la roue en aval est dirigé avant son arbre moteur en chêne, et actionne ainsi « le martinet de la forge » qui tourne en sens inverse.

Meule et martinet sont à aller observer en action au Musée du martinet de Corcelles.

Roues de Schnottwil et de Ferreyres, avec leur alimentation respective en eau…

  •  ROUE DE SCHNOTTWIL : à palettes, dite « de montagne »

                                        

Construite par Thomas Aebi, ferblantier-serrurier au canton de Soleure, cette roue à augets par-dessus, la 1re roue demi-grandeur nature reproduite sur notre site du Vallon de Vauseyon (735 kg. Ø 2,70m / largeur 0,25 cm), a été placée  le 14 mai 2011 au pied du Pavillon d’Information.  Elle tourne depuis 2013 au-dessus du sentier des berges du Seyon,

Grâce aux travaux de la Protection Civile du Littoral centre d’une semaine en 2010, un sentier rejoint Pavillon et Sentier pédestre.

Une trentaine d’hommes nous ont également mis en place un tuyau de 85 mètres de long pour seulement 1,12 mètres de dénivelé, qui relie discrètement la grande cuve de 4.500 litres de stockage d’un  modeste source, à  la deuxième cuve de stockage d’eau de 2.000 litres.

De cette cuve part un double chenal qui distribue depuis 2013 l’eau sur la roue « dite de montagne » (haute et étroite) et sur celle « dite de plaine » (large roue-tonneau), depuis le printemps 2015…, juste au-dessous de notre Pavillon d’Information.

  • ROUE DE FERREYRES : à palettes, dite « de plaine »

Elle est la copie grandeur ½  de celle centenaire de Ferreyres, dans le nord Vaudois, à 2 km de La Sarraz, au bord deLa Venoge.

Enserrée dans 3.000 kg de roc valanginien, cette large roue-tonneau à augets par-dessus (près d’une tonne Ø 2m / largeur 2m),  placée au pays des Lilliputiens en septembre 2014, tourne depuis le printemps 2015.

Cette roue de scierie est la seule des 7 roues qui n’a pas été réalisée par son propriétaire - un menuisier-charpentier depuis trois générations - car la roue est presque entièrement métallique, métal qui l’a préservée… partiellement d’une disparition implacable.

Laurent Vernier, « La Serrurerie des Draizes / NE », nous a construit une réplique fidèle en roue de Lilliputien,  après avoir été prendre sur place les mesures exactes de la roue historique… qu’il s’agit de protéger dans son site d’origine.

A la base du large chenal, l’étroite trappe d’évacuation de l’eau placée avant son passage par-dessus la roue,  peut être soulevée grâce à un volant historique (relique d’un autre moulin désaffecté) ;  l’eau glisse alors sous la roue-tonneau qui s’arrête de tourner.

Depuis 2006, les roues dites de géants animent le site, il s'agit de:

  • ROUE DE VALLORBE : à palettes extérieures

                                               

Copie grandeur nature de l’une des 6 roues du Musée du fer et du chemin de fer à Vallorbe, cette roue par-dessous, à « palettes extérieures » ou « aubes » ( Ø 3m / largeur 0,6 m), construite par Jean-Luc Werly « La Menuiserie du Bugnon » à Vallorbe, a été installée en 2006 sur un banc rocheux plat, en façade nord de la Maison du Prussien.

L’existence éphémère - une trentaine d’années au début du XIXe siècle - d’un moulin à gruaux à cet emplacement est relaté par quelques documents conservés aux Archives de la Ville.

Un seul document iconographique de sa roue à palettes nous est parvenu grâce à Quartier-La-Tente qui reproduit en 1897 une peinture du Vauseyon vers 1800, par J.-F. de Bosset,, dans son premier tome sur Le Canton de Neuchâtel !

Seules deux échancrures-témoins dans la paroi rocheuse de cette plate-forme constituent les faibles traces d’archéologie pré-industrielle de la présence de sa roue à palettes…en aval de la chute du Gor.

  • ROUE DE MORAT : à augets

                                 

Copie grandeur nature de l’une des deux roues du Musée historique de la ville de Morat, cette grande roue à augets de poitrine a été méticuleusement construite en 2006 par Hans Gutknecht « entreprise Holzbau Gutknecht » de Morat.

Nous avons adapté sa taille à l’espace disponible sous la voûte du Moulin Chambrier, en tenant compte de la dimension de trois roues des « Moulins de Ville » que Neuchâtel possède… sur un plan aquarellé bien conservé de 1769 : soit 13 pieds de Neuchâtel = Ø 3.81m.

Un audacieux chenal qui franchit la chute, alimente presque à son sommet cette impressionnante roue de poitrine.

Ne subsistent sous la superbe voûte intacte du début du XVIIe siècle que les encrages de l’emplacement des poutrelles qui ont soutenu durant 200 ans (1614-1798) trois roues construites sous cette voûte de l’ancien Moulin Chambrier.

 Des empreintes taillées à même la roche constituent de précieux indices incontestables, qu’il s’agira d’analyser afin de comprendre la façon dont on abaissait ou soulevait  les lourdes meules tournantes sur leurs meules gisantes.

Depuis 2008, une roue authentique est en place:

  • La Roue de Gossliwil, authentique relique rivetée de la fin du XIXe siècle

                                    

Ancienne roue authentique à augets par-dessus transportée en 2003 par camion des T.P. de Neuchâtel depuis Gossliwil en Emmental à la frontière cantonale Soleure-Berne, elle a été remontée, restaurée par notre Association pour rendre compte de l’importance d’un tel patrimoine ( Ø  5.30m / largeur 1m ) et inaugurée en 2008 en présence des anciens propriétaires : la famille Mollet.

Commentaires

Salutation photographe p a mayor

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.